Marae-Mahaiatea_Horizontal-1_© Teriitua Maoni.jpg

Marae Mahaiatea

Site et monument historiques à Papara

  • Venez replonger dans les temps anciens et ressentir le mana qui entoure ces lieux !

  • Situé à Papara en bord de mer, le Marae Mahaiatea était une grande pyramide de pierre de corail. Elle mesurait près de 17 m de haut avec un socle de 81 m de long sur 26,50 m de largeur. Elle était constituée de 11 gradins au total, dont le premier de 1,80 m, suivis des autres de 1,20 m. La pyramide était remplie d'une multitude de pierre différentes, avec au sommet un poisson taillé dans la roche et un oiseau sculpté dans le bois. Au pied du marae, partant de la plage au récif, un chemin de...
    Situé à Papara en bord de mer, le Marae Mahaiatea était une grande pyramide de pierre de corail. Elle mesurait près de 17 m de haut avec un socle de 81 m de long sur 26,50 m de largeur. Elle était constituée de 11 gradins au total, dont le premier de 1,80 m, suivis des autres de 1,20 m. La pyramide était remplie d'une multitude de pierre différentes, avec au sommet un poisson taillé dans la roche et un oiseau sculpté dans le bois. Au pied du marae, partant de la plage au récif, un chemin de corail traverse le lagon et a été édifié afin de faciliter l'arrivée des pirogues des Arii.

    Mahaiatea était connu pour être le plus grand marae de Tahiti. L’édifice aurait été construit entre 1766 et 1768 par Teriinui o Tahiti à partir d’une pierre du marae Tooarai à Papara, à l’initiative de Purea et de Amo, parents de Teri’irere i outu rau na To’oara’i pour sa consécration.

    Mais selon la légende, c'est le dieu de l'océan Ruahatu qui aurait posé la pierre de fondation de Mahaiatea après avoir puni Raiatea par colère. « Et lorsque les habitants de Papara lui demandaient qui était-il, il répondait « E atua vau i te maha’i atea » (je suis un dieu d’apaisement prolongé).

    C'est de là que vient le nom du marae et de la pointe de Papara appelé Manomano.

    Le capitaine James Cook était le premier en 1769 à avoir décrit en détails cet édifice, en le qualifiant de « spécimen magnifique d’architecture indienne ». La construction pyramidale de la bâtisse rappel en effet l'architecture des temples Mayas. Le second témoin était le capitaine Wilson, en 1799 : « Ce marae est une énorme pile de pierres de forme pyramidale sur une surface rectangulaire, il est constitué d’une série de dix marches (…). C’est une construction étonnante et il leur a fallu d’immenses efforts et un temps très long pour apporter toutes ces pierres (...) ».
    Nous pouvons donc imaginer la fascination de nos deux auteurs face à ce monument.

    Et comme nous le savons avec l'arrivée des européens au 18è siècle et du christianisme au 19e siècle, la culture polynésienne a bien failli disparaître. Emportant avec eux une grande majorité des témoins et des croyances polynésiennes. Se retrouvant abandonnés, les maraes ont été malmenés par l'homme et la nature. Les pierres de Mahaiatea ont servi au 19ème siècle, à construire un pont et des chemins. Les coraux ont été exploités pour fabriquer de la chaux. Et la mer a emporté avec elle des murs entiers au cours de ces deux derniers siècles.
  • Accès

    • Route à 0 m
  • Environnement

    • A la campagne
    • A proximité de la plage
    • Au bord de la mer
    • Vue sur mer
  • Langues parlées

    • Anglais
    • Français
Prestations
  • Activités

    • Activité(s) pour 3 à 6 ans
    • Activité(s) pour 6 à 12 ans
    • Activité(s) pour 6 à 9 ans
    • Activité(s) pour 9 à 12 ans
    • Activité(s) pour moins de 3 ans
    • Activité(s) pour plus de 12 ans
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Du 1 janvier 2022 au 31 décembre 2022