© Cérémonie de la marche sur le feu - umu ti | Steve Kuo
Une sacrée expérience

Marchez sur le feu

Une cérémonie chaud bouillant

Un rite ancestral enflammé

Attention, chaud devant ! Le Umu ti, la marche sur le feu polynésienne est une expérience spirituelle, culturelle et … physique. Après une série d’incantations, le maître de cérémonie invite les spectateurs volontaires à marcher sur les pierres volcaniques chauffées à bloc. C’est clair qu’on se prend un bon petit coup de chaud, mais on ne se brûle pas, on vous rassure !

tahua Raymond Teriierooiterai Graffe

" Le feu est un élément destructeur et de transformation qui a des bienfaits sur l’homme. "

Ambiance caliente pour la marche sur le feu polynésienne

Une fois par an, le public s’enflamme pour la marche sur le feu, le umu ti. Cette tradition trouve ses origines dans la nuit des temps. Un temps où les disettes n’étaient pas rares. Alors pour éviter la famine, les Polynésiens cuisaient des tubercules dans un four très chaud pour faire des réserves. Un grand prêtre marchait sur les pierres brûlantes de four. S’il ne se brûlait pas les pieds, les dieux seraient avec eux et les aliments se conserveraient bien.

Organisée fin juin, début juillet, la marche sur le feu signe le début des festivités du Heiva. Pour cette cérémonie, le tahua, un prêtre tahitien, prépare une grande fosse. Dedans, il y met du bois, des palmes de cocotier bien sèches et des pierres volcaniques. Ensuite, il fait brûler le tout. Au bout de 24 à 48 h, les pierres sont bien chaudes. La cérémonie commence alors. Après une série d’incantations, le prêtre invite les volontaires à marcher sur les pierres brûlantes, histoire de se purifier un peu le corps et l’esprit.

Carte