Village De Maupiti - Tahiti Tourisme © Frédéric CristolVillage De Maupiti - Tahiti Tourisme © Frédéric Cristol
©Village De Maupiti - Tahiti Tourisme © Frédéric Cristol|Frédéric Cristol
Escapade

Quatre jours à Maupiti

Maupiti, petit paradis

« ♪ Il y a le ciel… le soleil et la mer »… Si la mélodie s’adapte à quasiment toutes les îles de Polynésie, c’est à Maupiti sans aucun doute que vous en prendrez la plus grande mesure. Sur cette île de 11 km2 au rythme tranquille, vous vous reconnecterez à la nature et ses bienfaits. Que vous soyez amateur de plongée, de randonnée ou de marche, vous trouverez à coup sûr de quoi occuper votre temps avec pour seul mot d’ordre la simplicité. Petit tour d’horizon des must-do de l’île.

Maupiti - ©m.h AlesimediaMaupiti - ©m.h Alesimedia
©Maupiti - ©m.h Alesimedia|M.H Alesimedia

Jour 1

À votre descente de l’avion, vous prendrez un bateau pour rejoindre l’île principale puisque l’aérodrome se situe sur un motu. Vous apprécierez ensuite de faire le tour de cet îlot du bout du monde, à pied ou à vélo. Rien de tel pour découvrir l’ambiance de Maupiti, ses couleurs et le sourire de ses habitants…

Certaines pentes sont assez raides et si vous avez choisi le vélo sans être un sportif de haut vol, vous devrez probablement poser le pied à terre sur quelques tronçons. Vous découvrirez également les joies du rétropédalage. Il ne reste plus qu’à profiter du coucher de soleil sur la pointe Tereia qui vaut vraiment le coup d’œil.

Jour 2

L’« excursion motu », quand elle est proposée, est aussi un immanquable sur les îles. À Maupiti, vous partirez sur les coups de 9 heures. Ici, encore plus qu’ailleurs, les nuances de bleus se disputent la vedette au fil d’une traversée qui dévoile Bora Bora en toile de fond.

Premier stop : le jardin de corail, véritable trésor de micro-organismes marins préservé au milieu d’un lagon translucide. Pahua (bénitiers) et poissons multicolores se comptent par centaines. Ce site est une belle entrée en matière en snorkeling pour une première prise de contact sous-marine.

Les raies et requins pointes noires seront vos compagnons de repas pour un pique-nique les pieds dans l’eau. Vous dégusterez du poissons cru, poisson grillé, ’uru, taro, et autres mets polynésiens pour un déjeuner authentique, les yeux dans le bleu.

Jour 3

Les raies mantas sont nombreuses à fréquenter le lagon de Maupiti et entretiennent sa réputation à l’international. Sur le « site des raies mantas », vous croiserez aussi assez fréquemment des raies aigles et léopard. En fonction de la période de l’année, vous pourrez aussi approcher les baleines. Si possible, équipez vous d’un appareil photo étanche pour immortaliser ces rencontres sous-marines ; des souvenirs d’une telle beauté, ça n’a pas de prix. L’île offre aussi d’autres belles surprises aquatiques.

Jour 4

Assurez-vous de disposer de suffisamment de temps et une bonne bouteille d’eau pour pouvoir profiter de la vue époustouflante et de la palette chromatique incroyable qui s’offrent à vous depuis le sommet du mont Teurafaatiu (372 mètres). Tabler sur un départ en début de matinée permet également de ne pas trop souffrir de la chaleur accablante quand le soleil pointe au zénith. Si la randonnée est un incontournable de l’île, elle n’en reste pas moins sportive avec des sections à escalader à l’aide de cordes à nœuds.

Le lagon de Maupiti est si peu profond (ce qui explique sa couleur !) qu’il est possible d’en traverser certaines portions à pied. Après l’effort de l’ascension, vous apprécierez un bon bain de mer. Rejoignez le motu Auira depuis la plage de Tereia. Une insolite jolie petite balade semi-aquatique (vous aurez de l’eau au-dessus des genoux, jusqu’à mi-cuisses). Comptez environ 30 minutes de traversée.

À votre retour, arrêtez-vous commander votre dernier repas dans un snack,  sur la plage. Vous y trouverez une cuisine simple et familiale avec un grand choix de casse-croûte dans un cadre idyllique proche des navettes pour l’aéroport (attention, en fonction du remplissage de votre vol retour et du jour de la semaine, l’attente peut être longue). En attendant d’être appelé, vous profiterez d’un ultime plongeon dans le lagon. Cette dernière bulle de volupté se rappellera à votre mémoire en temps voulu comme un doux souvenir ; on ne quitte pas Maupiti indemne.

Carte